DANS LE STUDIO DE
Jean-François Bardinon

Chapal est une passion familiale, sa fabuleuse histoire martelée au fil des générations a marqué tous les membres de notre famille. Les romances les plus folles ont bercé mon enfance et m’ont emporté dans un monde où la réalité s’est mêlée à l’imaginaire. Lorsqu’est venu mon tour de diriger l’entreprise, la Mode s’est imposée comme l’ultime maillon dans cette chaîne de transformation des matières. Elle est devenue l’élément essentiel de Chapal sur lequel j’allais m’appuyer pour raconter notre histoire et offrir à nos clients ce précieux héritage de savoir-faire.

Voir plus

En 200 ans, Chapal a traversé de nombreuses épreuves nous forçant à nous adapter. Notre premier métier, l’industrie, avec nos usines de tannage, de fabrication de chapeaux de feutre, nous a imposé la rectitude, l’organisation, la précision. La fabrication de vêtements militaires, aujourd’hui sportifs pour voiture de Collection, ne laisse pas de place à l’approximatif. La rigueur est une obsession dans la qualité des cuirs, la patine, la coupe, le montage…

Pour apporter un contrepoids à cette rigoureuse discipline, j’ai imaginé « LE STUDIO », lieu de style et de liberté. Une échappatoire à la rigueur. Je n’y rencontre qu’une seule limite, celle du savoir-faire de nos artisans. Comme notre manufacture est d’une grande polyvalence, ma créativité peut aller vers une mode rêveuse.

Chapal coiffe deux mondes :
Celui de la rigueur et nos Collections intemporelles.
Celui de la liberté avec « LE STUDIO » aux créations éphémères.

Jeans
LA COLLECTION BROOKLYN

A l’invitation de Nicolas Monjo, trappeur dans le Grand Nord américain, Emile Chapal embarque pour New-York le 21 septembre 1882. Il y retrouve un compatriote creusois, Simonet, qui avait installé en 1862 dans le quartier de Flatbush à Brooklyn un atelier de teinture de fourrure. Voyant ce dernier en difficulté, Emile Chapal rachète son usine et la transfère au 19 John Street et Pearl Street, première usine de C&E Chapal Frères & Cie aux Etats-Unis. Suivirent à Brooklyn les adresses de Flushing Avenue et Willougby Avenue, où travaillèrent des centaines d’ouvriers.

Avec l’aval de la Fondation Chapal, une collection est créée pour symboliser la présence de notre société aux Etats-Unis durant 100 ans. La toile Denim, indissociable de l’histoire américaine a été choisie. A la fin du 19e siècle, au moment où Chapal se développe à Brooklyn, le jean connait son essor. Il incarne bien notre passé américain, tout comme sa matière est proche de l’esprit de nos cuirs Chapal.

Voir plus

LA MATIÈRE

Pour assurer une qualité maximum à la collection Jeans-Brooklyn, nous recherchons les toiles Denim les plus traditionnelles. Certaines filatures travaillent à reproduire le plus fidèlement possible les imperfections des premiers jeans américains, aujourd’hui synonymes de qualité. Cette logique d’héritage et de robustesse que nous retenons pour nos jeans est la même que celle recherchée dans notre tannerie pour nos blousons en cuir. Au Japon, quelques ateliers proposent des toiles Selvedge Ring Spun, tissées sur les fameux métiers Toyoda.

Les teintures profondes à l’indigo naturel des tisserands Kurabo, Kuroki, Kaihara ou Momotaro sont les plus réputées. Aux USA existe encore la société Cone Mills. Compliqué et coûteux à produire, cet indigo est aussi plus écologique que l’indigo synthétique. Nous vous proposons différentes épaisseurs comprises entre 10 et 13,5 Oz. Comme un beau blouson en cuir, votre jean évoluera et révèlera une patine exceptionnelle, si vous savez la lui donner.

LA FABRICATION

Comme pour l’ensemble de nos créations, la ligne Jeans-Brooklyn est fabriquée dans notre usine de Crocq. Nos artisans ayant la maîtrise du cuir travaillent avec aisance cette matière dont l’épaisseur peut avoisiner les 8/10e de millimètres si on commande une toile 13,5 Oz. Chaque pièce est intégralement confectionnée par la même couturière pour lui donner son homogénéité. Les machines à coudre, le fil de coton polyester, ainsi que les accessoires sont ceux utilisés pour nos blousons et garantissent une qualité incomparable. Une grande similitude existe dans la philosophie de fabrication entre une veste aviateur 1914 et un jean brut Selvedge 13,5 Oz.

Cette philosophie Chapal, notre savoir-faire depuis 1832, industriel par la matière, artisanal par la fabrication ainsi que notre histoire américaine, donnent aux produits de la collection Jeans-Brooklyn une grande authenticité sur le marché du jean mondial. Nos gradations sont américaines. Le sur-mesure vous est proposé.

CHAPEAUX
LA COLLECTION NORWALK

C’est en 1922 après une augmentation de son capital, porté à 15 millions de francs, que Chapal achète en Amérique, dans le Connecticut, une usine de chapeaux de feutre, la Norwalk Hat Manufacturing Company, pour employer directement le poil de lapin issu des peaux tannées dans les usines de Brooklyn et impropres à la fabrication de vêtements. Comme à son habitude, Chapal optimisait avec cette nouvelle usine ses débouchés commerciaux et confortait ainsi son indépendance. Le marché américain du chapeau de feutre était tel qu’il fallut importer du poil des usines Chapal françaises pour répondre à la demande. Durant 50 ans, Chapal sera un acteur du chapeau de feutre en Amérique sous la direction d’Antonin Chapal.

En 1970, la Chapal Norwalk Hat Manufacturing Company fusionne avec la maison Donner, sous l’impulsion de Pierre Bardinon, 6e président, qui ne souhaite pas poursuivre l’histoire américaine de Chapal. Aujourd’hui, la philosophie originelle d’indépendance m’anime tout particulièrement et explique ma volonté de contrôler l’ensemble de notre fabrication sans jamais faire appel à la sous-traitance. C’est une honnêteté morale pour notre clientèle qui recherche chez Chapal son authenticité. La vraie nature du luxe.

Voir plus

LA MATIÈRE

Le feutre a des propriétés incroyables, c’est un isolant exceptionnel, sa résistance est supérieure à une matière tissée. Il est simple à fabriquer. Le poil de lapin ou de lièvre permet, par sa structure en forme d’arrêtes, un enchevêtrement naturel. Après humidification à l’eau chaude, et un brassage, la matière devenue feutre se présente en matelas ou en cônes. C’est une matière exceptionnellement naturelle. Chapal, ne tannant plus de peaux de lapins depuis de nombreuses années, achète ses cônes dans le nord de l’Italie, dans la région des lacs, une des dernières unités de feutre en Europe.

LA FABRICATION

Pour ces collections capsules, mon inspiration se veut très New-Yorkaise. Brooklyn et nos usines américaines sont éternellement présentes dans ma mémoire. À Crocq, dans le centre de la France où nous fabriquons l’ensemble de nos collections, Wassim, récemment arrivé de Syrie est notre Chapelier. Ses influences orientales nous apportent une ouverture complémentaire sur le monde. Le mélange des cultures est l’esprit de Brooklyn. N’est-ce pas : « la mer Noire en tout petit tout au long de Brighton Beach… ».

Un chapeau en feutre se modèle à la patte de son chapelier. Dans un bain de vapeur, il le façonne et lui donne sa forme définitive. Peigné, lustré, décoré, le chapeau devient objet de luxe, un objet intime.

Il n’existe jamais deux chapeaux identiques.